Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Programmes incitatifs

Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP)

Environnement et Changement climatique Canada

Pays
Canada

Région
Plusieurs

Catégorie d’utilisation des terres/de couverture terrestre
Catégories multiples

Type d’organisme
Fédéral

Espèces/habitats ciblés ou associés
Espèces en péril

Type de publication
Site Web/portail Web

Langue originale
Anglais, Français

Années de mise en œuvre
En cours

Le Fonds autochtone pour les espèces en péril, créé en 2004 et administré par Environnement et Changement climatique Canada, offre une aide financière directe pour les espèces désignées à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), et pour celles qui ne sont pas visées par la LEP, mais pourraient être préoccupantes au chapitre de la conservation. Comme dans le cadre du Programme de conservation et de gérance de l’habitat, il existe deux catégories de projets bénéficiant de financements différents : le Volet des espèces en péril (EEP) [espèces figurant à l’annexe 1, sous l’égide du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC)] et le Volet sur la prévention.

Les groupes autochtones peuvent demander à participer à des projets mis en œuvre sur des terres réservées aux Autochtones, directement contrôlées par eux ou utilisées pour leurs activités traditionnelles. Les terres agricoles peuvent faire partie de ces terres. Le financement peut être compris entre 10 000 $CAN et 50 000 $CAN par année. Les projets pluriannuels sont autorisés, et l’on demande un financement de contrepartie à hauteur de 20 % à des sources non fédérales (ECCC, 2015). Le monarque est désigné comme une espèce préoccupante à l’annexe 1 de la LEP, et le Plan de gestion du monarque (Danaus plexippus) au Canada a été proposé en 2014.

Ce plan de gestion définissait plusieurs stratégies visant à atteindre les objectifs établis, notamment « Conserver l’habitat de rassemblement actuel du monarque au Canada, et favoriser l’amélioration des sites de rassemblement qui sont essentiels à la réussite de la migration » (Environnement Canada, 2014). Dans le cadre du Volet des EEP pour 2015-2016, la liste des priorités prévoyait des mesures de rétablissement du monarque, et sept projets financés durant cette période bénéficieront aux pollinisateurs, dont les monarques. Dans le cadre du Volet des EEP pour 2016-2017, on met l’accent sur la mise en œuvre des mesures prioritaires pour les espèces visées par la LEP, et notamment sur les projets liés au « rétablissement des espèces en péril et [aux] menaces affectant celles-ci […] inclus dans le cadre d’un accord international » (ECCC, 2015; Leck, 2016).

  • Environnement Canada. Plan de gestion du monarque (Danaus plexippus) au Canada [Proposition], Série de plans de gestion de la Loi sur les espèces en péril, Environnement Canada, Ottawa, 2014, v + 43 pages.
  • Environnement et Changement climatique Canada. Fonds autochtone pour les espèces en péril, 2015. www.retablissement-recovery.gc.ca/afsar-faep/index.cfm?fuseaction=home.main&lang=Fr
  • Victoria Leck, Service canadien de la faune, biologiste de consultation. Communication personnelle, 2016.

Montant de l’incitatif
Entre 10 000 et 50 000 $CAN par année. Contribution de contrepartie d’au moins 20 % exigée de sources non fédérales.

Objectifs institutionnels connexes
Loi sur les espèces en péril

Mots-clés : , , , , , , ,