Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Programmes incitatifs

Programme d’encouragement à la santé des terres agricoles

Conseil des plantes envahissantes de l’Ontario

Pays
Canada

Région
Ontario

Catégorie d’utilisation des terres/de couverture terrestre
Agriculture générale

Type d’organisme
Provincial

Espèces/habitats ciblés ou associés
Pollinisateurs

Type de publication
Rapport, Site Web/portail Web

Langue originale
Anglais

Années de mise en œuvre
Jusqu’en mars 2018

L’Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario (AASRO) apporte une assistance technique aux producteurs agricoles de l’Ontario grâce au Programme d’encouragement à la santé des terres agricoles de l’Initiative de gérance agroenvironnementale des Grands Lacs (IGAGL). Le soutien financier permet de mettre en œuvre les PEG, par exemple celle qu’a définies le Bilan de santé de terre agricole, programme connexe d’assistance technique. Voici certains des critères d’admissibilité :

  1. il faut avoir préparé un plan agroenvironnemental au cours des cinq dernières années;
  2. la terre doit se trouver dans la zone ciblée par l’IGAGL (bassins hydrographiques des rives sud-est des lacs Erie, St. Clair ou Huron);
  3. le propriétaire foncier doit avoir effectué ou être en train d’effectuer un Bilan de santé de terre agricole avec un conseiller en cultures accrédité.

Les particuliers peuvent présenter plusieurs projets de PEG et obtenir un financement à un des différents niveaux, selon les cotes et les priorités du Farmland Health Challenge. Le financement maximal d’une exploitation agricole a été fixé à 25 000 $CAN en 2015. Avant le Bilan de santé, on offre un financement de 10 000 $CAN maximum avec un partage des coûts à hauteur de 30 %. Pour être admissible, il faudra effectuer un bilan de santé de terre agricole.

Le taux de partage de coûts va de 35 % (niveau 1) à 50 % (niveau 2) ou 60 % (niveau 3). On offre une prime de financement partagé (5 % de plus par PEG) pour les projets menés à bien dans des fermes qui visent à adapter les PEG en vue de mettre en valeur ou d’appuyer l’habitat des pollinisateurs. Les PEG admissibles portent sur : les cultures de couverture, les bandes tampons, les brise-vent de champs, le retrait des terres fragiles et les mesures de lutte contre l’érosion. Les modifications apportées aux PEG incluraient la plantation d’espèces indigènes afin de fournir du nectar tout au long de la saison de croissance. Il faut soumettre un autre formulaire pour être admissible à une prime. Les PEG sont décrites en détail à la fin du rapport (AASRO, 2015).

Montant de l’incitatif
Le financement maximal d’une exploitation agricole a été fixé à 25 000 $CAN en 2015. Le partage des coûts se fait à un taux compris entre 30 % et 60 %, avec possibilité d’ajouter une prime de 5 % par PEG admissible bénéficiant aux pollinisateurs.

Objectifs institutionnels connexes
Cultivons l’avenir 2, Initiative de gérance agroenvironnementale des Grands Lacs

Mots-clés : , , ,