Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Programmes incitatifs

Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles

Environnement et Changement climatique Canada

Pays
Canada

Région
Saskatchewan

Catégorie d’utilisation des terres/de couverture terrestre
Agriculture générale

Type d’organisme
Fédéral

Espèces/habitats ciblés ou associés
Espèces en péril

Type de publication
Site Web/portail Web

Langue originale
Anglais, Français

Années de mise en œuvre
En cours

Le Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles (PREPPTA) est une initiative fédérale qui, dans le cadre du Plan de conservation national, appuie les mesures d’intendance volontaires visant les terres agricoles exploitées commercialement. Il est axé sur l’habitat des espèces en péril (EEP) et les habitats essentiels connexes (ECCC, 2015). Le PREPPTA est administré par des organisations provinciales ou régionales; en Saskatchewan, c’est un nouveau programme administré dans le cadre d’un partenariat entre l’Association des éleveurs de bétail de la Saskatchewan (SSGA) et la société South of the Divide Conservation Action Program, Inc. (SODCAP).

Les projets financés par le programme en Saskatchewan portent sur les activités suivantes : stockage d’herbe, ententes de gestion de l’habitat, restauration de l’habitat, présentation de produits de créneau, ententes axées sur les résultats et servitudes de conservation (SSGA, 2015; SODCAP, 2015). Le programme est basé sur la rétroaction des producteurs et du ministère de l’Agriculture, qui donnent lieu à deux types d’ententes principaux : ententes de conservation axées sur les résultats, dans le cadre desquelles l’aide financière directe dépend des résultats des mesures d’intendance et d’une évaluation économique des activités d’intendance; ententes de gestion de l’habitat, dans le cadre desquelles le producteur reçoit une aide financière directe basée sur le coût présumé ou le coût initial réel d’une activité. Les ententes de gestion de l’habitat visent davantage à éviter certaines activités susceptibles de nuire aux EEP ou à mettre en œuvre des activités de gestion répondant aux besoins des EEP, et sont adaptées à chaque situation.

Leur durée peut varier, allant parfois jusqu’à dix ans, voire plus. Certains programmes sont encore en cours d’élaboration, et les partenaires feront une évaluation économique des coûts pour les producteurs et de la rentabilité de ces programmes. On offre une assistance technique aux producteurs, en plus des incitatifs financiers. Parce que le programme est administré à l’échelle régionale dans le sud-ouest de la Saskatchewan, certaines EEP sont ciblées par ce financement. Même si les monarques ne font pas partie des espèces ciblées, certaines espèces des prairies sont visées, dont le papillon mormon (Apomidia mormo), et des activités comme le réensemencement des terres cultivées dans l’habitat des prairies ou la modification des plans de pâturage peuvent bénéficier aux pollinisateurs indigènes comme le monarque (Harrison, 2016). En Ontario, le goglu des prés et le blaireau sont des espèces ciblées (Van Vliet, 2016).

  • Environnement et Changement climatique Canada (ECCC). Archivé – Partenariat relatif aux espèces en péril présentes sur les terres agricoles. http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?nid=989909
  • Saskatchewan Stockgrowers Association (SSGA). SARPAL, 2015. http://skstockgrowers.com/sarpal/
  • South of the Divide Conservation Action Program Inc. (SODCAP) 2015. www.sodcap.com/
  • Laura Van Vliet, Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario, adjointe aux programmes. Communication personnelle, 2016.
  • Tom Harrison, South of the Divide Conservation Action Program Inc., directeur général. Communication personnelle, 2016.

Montant de l’incitatif
En cours, mais varie selon les dépenses annuelles et la durée de l’entente.

Objectifs institutionnels connexes
Organismes provinciaux

Mots-clés : , , ,