Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Programmes incitatifs

Programme volontaire d’amélioration de l’habitat pour l’accès du public (VPAHIP)

Commission du gibier de Pennsylvanie

Pays
États-Unis

Région
Pennsylvanie

Catégorie d’utilisation des terres/de couverture terrestre
Catégories multiples

Type d’organisme
Étatique

Espèces/habitats ciblés ou associés
Pollinisateurs

Type de publication
Site Web/portail Web

Langue originale
Anglais

Années de mise en œuvre
Jusqu’en 2018

Le Voluntary Public Access Habitat Improvement Program (VPAHIP, programme volontaire d’amélioration de l’habitat pour l’accès du public) fait partie de la loi agricole adoptée en 2014 par l’USDA. Il offre des fonds aux organismes étatiques afin qu’ils s’associent aux propriétaires fonciers dans leur région pour multiplier les possibilités d’activités récréatives à l’extérieur et protéger les espèces sauvages en péril. En Pennsylvanie, la Pennsylvania Game Commission (PGC, Commission du gibier de Pennsylvanie) utilise les fonds pour améliorer l’habitat faunique et l’accès du public à des activités récréatives sur les terres privées utilisées pour l’agriculture, l’élevage et la foresterie, et cet argent est accessible aux propriétaires fonciers inscrits au Hunter Access Program (programme d’accès des chasseurs).

En s’inscrivant à ce programme, les propriétaires fonciers concluent une entente d’accès avec la PGC pour un minimum de cinq ans dans la zone proposée pour le projet, qui doit inclure au moins 20 hectares (50 acres) de terres (PGC, 2013). En vertu des deux programmes, les biologistes de la PGC offrent une assistance technique aux personnes qui coopèrent en vue d’élaborer des plans de gestion de l’habitat et des recommandations relatives à son amélioration. Le VPAHIP a pour objectif de libérer des terres privées pour des activités récréatives liées aux espèces sauvages (chasse, piégeage et pêche), tout en améliorant l’habitat des espèces en péril grâce à la mise en œuvre des projets de gestion approuvés. Le programme a récemment pris de l’expansion, passant de l’amélioration de l’habitat de l’ensemble des espèces sauvages, et du gibier en particulier, à l’amélioration d’habitats qui bénéficient aussi aux abeilles, aux papillons et à d’autres pollinisateurs indigènes. Les fonds ont été utilisés pour l’achat de graines de plantes mellifères et de plantes hôtes pour les projets d’amélioration de l’habitat menés par des propriétaires fonciers privés, et de nombreux projets ont déjà créé des passages herbacés ou incluent la plantation d’herbacées qui bénéficient aux pollinisateurs, dont le monarque (AFWA, 2015).

Montant de l’incitatif
Assistance technique pour l’élaboration de plans de gestion de l’habitat; offre la mise en œuvre gratuite des projets approuvés.

Mots-clés :