Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Projets pilotes

Milkweed to Monarchs Program

Centre d’interprétation de la nature de Cincinnati

Pays
États-Unis

Région
Midwest

Type d’organisme
ONG

Espèces/habitats ciblés ou associés
Monarques

Langue originale
Anglais

Avec 647 hectares (1 600 acres) d’habitat indigène et un demi-siècle d’expérience de la gestion des terres, le programme de conservation Milkweed to Monarchs (Des asclépiades pour les monarques) du Cincinnati Nature Center (CNC, Centre pour la nature de Cincinnati) ne peut que réussir à créer des habitats pour le monarque. Lancé en 2014, il met l’accent sur l’éducation du public à propos du déclin du monarque. Une partie de cet effort d’éducation comprend la promotion du jardinage et de la plantation d’espèces d’asclépiades indigènes. En collaboration avec divers partenaires de la région, le CNC s’est efforcé d’améliorer l’accessibilité des graines d’asclépiades d’origine locale.

Plus de 25 organisations distribuent gratuitement ces graines aux spécialistes de la conservation que cela intéresse. Les sachets contiennent trois différentes espèces d’asclépiades : incarnate, tubéreuse et commune. Ils sont destinés aux jardiniers d’arrière-cour, et chacun contient des instructions détaillées assorties de techniques de plantation appropriées. Les activités de sensibilisation du CNC incluent aussi la science citoyenne. Grâce au projet de science citoyenne Journey North, le CNC encourage les gens à signaler la présence d’asclépiades, d’œufs et de larves de monarque, et de monarques adultes.

Les entrées dans la base de données de Journey North permettent aux chercheurs d’accéder à de précieuses connaissances qui facilitent les efforts de conservation. Le programme a été un succès dès le départ, comme en attestent la forte couverture médiatique et le nombre de personnes et d’organisations qui y ont rapidement participé. Objectifs à venir : multiplier les travaux de restauration sur le terrain et faire participer davantage d’organisations (Cincinnati Nature Center, 2014).

Mots-clés :