Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Projets pilotes

Concept modèle : études biologiques

Ministère des Ressources naturelles du Minnesota

Pays
États-Unis

Région
Midwest

Type d’organisme
Étatique

Espèces/habitats ciblés ou associés
Pollinisateurs

Langue originale
Anglais

Les organismes d’État ont investi dans des études et des recherches biologiques qui doivent leur permettre de mieux comprendre la présence de pollinisateurs comme les abeilles et les monarques, par exemple la Minnesota Bee Survey (Étude des abeilles au Minnesota).

Même quand ces projets sont axés sur les abeilles, ils génèrent des avantages pour les monarques en encourageant la restauration de l’habitat, grâce à une meilleure compréhension des besoins en habitat des pollinisateurs indigènes. La création d’habitats de butinage pour les autres pollinisateurs va bénéficier aux monarques en fournissant des sources de nectar et, potentiellement, des plantes hôtes, si l’asclépiade est incluse dans les recommandations relatives à l’habitat.

Par exemple, la Minnesota Bee Survey vise à réexaminer les espèces d’abeilles au Minnesota. Il y a environ 400 espèces d’abeilles indigènes au Minnesota. On ne connaît pas leur nombre exact, parce que la liste d’espèces la plus récente publiée par l’État date de 1919. En outre, moins de 2 % de l’habitat des prairies du Minnesota subsiste aujourd’hui. Il est important de consigner les espèces d’abeilles qui vivent dans l’État et les habitats qu’elles préfèrent, afin de pouvoir mener des activités efficaces de conservation des pollinisateurs.

À l’appui de cette recherche, la Minnesota Biological Survey a demandé à la Legislative-Citizen Commission on Minnesota Resources (Commission législative-citoyenne sur les ressources du Minnesota) une subvention provenant de l’Environment and Natural Resources Trust Fund (Fonds de fiducie pour l’environnement et les ressources naturelles). Ce projet a débuté le 1er juillet 2014 (Minnesota Department of Natural Resources, 2015).

Mots-clés : , ,