Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Projets pilotes

Parks for Monarchs

Association nationale des parcs et des loisirs

Pays
États-Unis

Région
Plusieurs

Type d’organisme
Fédéral

Espèces/habitats ciblés ou associés
Monarques

Langue originale
Anglais

Les parcs du pays (quelle que soit leur taille) ont tous un rôle important à jouer dans la conservation du monarque. La National Recreation and Park Association (NRPA, Association nationale des parcs et des loisirs) le sait, et répond à l’appel de ceux qui cherchent à sauver le monarque. Depuis 2014, la NRPA redouble d’efforts pour encourager les organismes responsables des parcs et des loisirs à se mobiliser pour la conservation du monarque. Les parcs nationaux comptent des hectares de terres qu’on peut utiliser à des fins de conservation du monarque, par exemple en établissant des zones de transit pour les monarques, en plantant des asclépiades et d’autres plantes indigènes, et en sensibilisant les collectivités.

Rich Dolesh a écrit ceci : [traduction] « Les biologistes considèrent que les parcs publics sont essentiels pour le rétablissement des monarques, parce qu’ils peuvent offrir des endroits où l’asclépiade et d’autres plantes mellifères peuvent pousser en grands nombres. Les parcs sont idéaux pour les monarques et d’autres insectes pollinisateurs, qui sont tout aussi menacés que le monarque. » L’objectif affiché de la NRPA consiste à faire participer chaque organisme responsable des parcs et des loisirs aux travaux collectifs de rétablissement du monarque dans les quantités et les habitats passés (Dolesh, 2015). La NRPA a adopté une approche à plusieurs niveaux pour stimuler l’initiative Parks for Monarchs.

Grâce à des articles dans le magazine Parks and Recreation, à des ressources qu’on peut télécharger en ligne, à des webinaires de formation organisés par la NRPA, à l’information sur la façon d’obtenir des asclépiades gratuitement, et aux médias sociaux, la campagne Parks for Monarchs a été un succès à l’échelle nationale. Dans tout le pays, les organismes responsables des parcs et des loisirs ont répondu à l’appel de la NRPA, en créant des zones de transit pour les monarques, en créant de nouvelles zones d’habitat pour les monarques et d’autres pollinisateurs, en permettant au public de participer aux projets de science citoyenne liés à la conservation du monarque, et bien plus (Dolesh, 2015).

En mettant l’accent tout particulièrement sur la participation des jeunes à la conservation du monarque et à la sensibilisation connexe, la NRPA s’engage à former la prochaine génération des « intendants » de notre planète. Pour de plus amples renseignements : www.nrpa.org/parks4monarchs/.

Mots-clés :