Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Programmes incitatifs

Programme de préservation des terres humides (WRP)

Ministère américain de l’Agriculture | Service de conservation des ressources naturelles

Pays
États-Unis

Région
Midwest

Catégorie d’utilisation des terres/de couverture terrestre
Agriculture générale

Type d’organisme
Fédéral

Espèces/habitats ciblés ou associés
Monarques

Type de publication
Rapport, Site Web/portail Web

Langue originale
Anglais

Années de mise en œuvre
En cours

Le Wetlands Reserve Program (WRP, programme de préservation des terres humides) était un programme de l’US Department of Agriculture Natural Resources Conservation Service (USDA NRCS, Service de conservation des ressources naturelles du ministère de l’Agriculture des États-Unis), remplacé depuis par l’Agricultural Conservation Easement Program (ACEP, programme de servitudes de conservation à des fins agricoles).

Les contrats en cours relevant du WRP ne sont pas touchés (ils demeurent valides, mais seront gérés conformément aux règlements applicables à l’ACEP), et les pratiques peuvent être mises en œuvre sur les terres actuellement visées par le WRP à l’aide des fonds restants du WRP ou des nouvelles sommes allouées à l’ACEP, ou sur les nouvelles terres visées par l’ACEP. L’inscription est basée sur la disponibilité des fonds (USDA NRCS, 2015a; USDA NRCS, 2015b). Le Monarch Butterfly Habitat Development Project, (projet de développement de l’habitat du monarque), qui cible les programmes incitatifs – dont le WRP et l’ACEP dans la sous-région du Midwest, met l’accent sur des pratiques comme le brûlage dirigé, le disquage et la plantation (asclépiades et plantes mellifères).

En 2016, des sommes spéciales sont allouées aux projets visant l’habitat des monarques sur les terres actuellement visées par le WRP (USDA NRCS, 2015a). Les servitudes relatives à l’ACEP portent à la fois sur des terres agricoles et sur des terres humides. Le NRCS offre une aide financière directe et une assistance technique aux propriétaires fonciers. Les servitudes relatives aux réserves de terres humides peuvent être permanentes (le NRCS paie 100 % de la valeur et entre 75 et 100 % des coûts de restauration) ou durer 30 ans (le NRCS paie entre 50 et 75 % de la valeur et entre 50 et 75 % des coûts de restauration). Les droits de servitude (enregistrement, résumés, levé, évaluation et assurance de titres) sont également assumés par le NRCS. Les propriétaires fonciers et les terres doivent en outre satisfaire à certains critères d’admissibilité.

Le Wetland Reserve Enhancement Partnership (WREP, partenariat pour l’amélioration des réserves de terres humides) comprend des ententes conclues entre le NRCS et ses partenaires en vue de mener à bien des projets de restauration, qui permettent d’obtenir des fonds, des services de surveillance et une assistance technique (NRCS, 2015c). Le NRCS (2015a) a défini des pratiques de conservation nationales bien précises, notamment des pratiques « de base » comme la couverture de conservation (327), le brûlage dirigé (338) et le développement/la gestion d’habitat du premier stade de succession (647). Ces pratiques sont celles qui offrent le plus de possibilités de développer l’habitat du monarque dans le Midwest.

Montant de l’incitatif
Les servitudes relatives au WRP couvrent 100 % des coûts de mise en œuvre. Les servitudes relatives aux réserves de terres humides visées par l’ACEP peuvent être permanentes (le NRCS paie 100 % de la valeur et entre 75 et 100 % des coûts de restauration) ou durer 30 ans (le NRCS paie entre 50 et 75 % de la valeur et entre 50 et 75 % des coûts de restauration). Les droits de servitude (enregistrement, résumés, levé, évaluation et assurance de titres) sont également assumés par le NRCS.

Objectifs institutionnels connexes
Loi agricole américaine, Monarch Butterfly Habitat Development Project

Mots-clés : , , , ,