Boîte à outils pour la conservation du papillon monarque

Projets pilotes

Monarch Butterfly Flyways

Fondation pour le patrimoine naturel de l’Iowa

Pays
États-Unis

Région
Midwest

Type d’organisme
ONG

Espèces/habitats ciblés ou associés
Monarques

Langue originale
Anglais

L’Iowa Natural Heritage Foundation (INHF, Fondation pour le patrimoine naturel de l’Iowa) et un consortium regroupant des organisations publiques et privées, dont l’Iowa Department of Natural Resources (ministère des Ressources naturelles de l’Iowa), The Nature Conservancy, la National Fish and Wildlife Federation (Fédération nationale de la pêche et de la faune) et l’Iowa Prairie Partner Program (Programme de partenariats pour les prairies de l’Iowa) ont uni leurs forces pour mettre en valeur et créer plus de 2 800 hectares (7 000 acres) d’habitat dans le corridor migratoire du monarque. Ce projet recouvrira les terres du centre de l’Iowa d’asclépiades et de plantes des prairies indigènes.

La restauration se concentre aux abords de l’autoroute I-35, zone principalement ciblée pour la restauration de l’habitat du monarque. La voie migratoire des Loess Hills, dans l’ouest de l’Iowa, a également été désignée comme une voie principale pour la restauration de l’habitat du monarque, et ce projet permettra d’ajouter ou de restaurer des hectares d’habitat pour le monarque et les pollinisateurs le long de la voie migratoire des Loess Hills. La Conservation Corp of Iowa a joué un rôle majeur pour la plantation sur le terrain. Les plantations couvrent entre deux et quatre comtés de chaque côté de l’I-35 et au moins un comté à l’est de l’I-29, dans les Loess Hills. Grâce aux diverses activités de restauration, le projet créera dix sites « de base » de 32 hectares (80 acres) pour les pollinisateurs, et 125 autres sites « satellites » serviront à relier ces sites de base.

Les sites satellites se veulent des points de départ pour les monarques durant leurs migrations du printemps et de l’automne. C’est en 2016 qu’on désignera les sites clés et les sites satellites, et un grand nombre d’aires naturelles vont sans doute devenir des sites satellites ou de base sans qu’on investisse beaucoup dans leur restauration, parce qu’on y trouve déjà des asclépiades et des plantes mellifères indigènes (Edelen, 2015). Ce projet de restauration se déroulera jusqu’en 2017, mais le directeur de la planification et des programmes de l’INHF a indiqué (en 2016) que le projet était voué à prendre de l’expansion dans tout l’État, en raison du succès initial des efforts de restauration et de l’identification d’habitat du monarque de qualité supérieure, qui existent déjà à l’échelle de l’Iowa.

  • Edelen, T. 2015 Monarch Butterfly Conservation Fund Grant Slate, Monarch Butterfly Flyways, 2015, p. 3. Consulté en ligne le 15 janvier 2016 : www.nfwf.org/monarch/Documents/monarchgrants15-0925.pdf.
  • Lisa Hein. Iowa Natural Heritage Foundation, directrice principale des programmes de conservation. Communication personnelle, 2016.

Mots-clés : ,